Lycée ARAGO paris XII

Lycée ARAGO – PARIS XII – 2020

Après nous être longtemps demandé pourquoi ce projet se nommait une rénovation simple, nous avons enfin compris qu’il s’agissait contrairement aux autres projets d’architecture de faire  disparaître des éléments.

– disparaître le plomb qui recouvrait en s’écaillant d’une belle épaisseur les murs de l’ensemble de la bâtisse.

– disparaître l’amiante en moindres quantités.

– disparaître les vides découverts dans les planchers

-disparaître  des éléments de structure  et des cloisons qui empêchaient de profiter de beaux espaces : amphithéâtre, salle 004 atelier des sciences de l’ingénieur

– disparaître des fils électriques en quantités ne servant plus pour la plupart mais dont certains nous ont valu lors de leur disparition l’animosité des usagers. Il pendait dans les coursives par dizaines et passaient par groupes sans fourreaux dans les murs et planchers

– disparaître les tuyaux de gaz dont il fallait d’abord s’assurer de l’inutilisation

– disparaître des tonnes de poussière en particulier dans les combles sans que personne n’en sache rien ou presque.

– disparaître des parquets pour les remettre à l’identique

– Disparaître les courants d’air, le froid et les bruits en isolant comme il se doit aujourd’hui un bâtiment.

Changer des fenêtres à l’identique, avec des U de 1 si bien que c’est celles qui restent qui font tâche et les nouvelles qui s’effacent.

à tel point que les professeurs se plaignent de ne pas entendre les sonneries ce que nous considérons comme un compliment